samedi 10 septembre 2011

Toute une histoire

Qui n'a pas rencontré au détour des pages, le livre de trop ou plutôt le livre alibi, celui qui économise à son auteur une thérapie et qui inflige à son lecteur une détresse intellectuelle!

Quelle est cette étonnante impulsion qui pousse un être à peu près normalement cérébré à faire partager ses mots à des inconnus, qui vont alors rentrer dans son intimité?

C'est le mystère du premier roman, incroyable effronterie, et impudeur exquise!

Souvent c'est l'occasion de parler de soi, de sa courte ou longue vie, de façon directe ou camouflée, et tant pis pour le pauvre lecteur qui ne partagera pas le sel d'une histoire trop personnelle, ou simplement trop plate...

N'auriez vous pas un de ces actes scriptologgorhiques à dénoncer?



Pour se soigner  le livre du jour: je viens de le commencer ca semble épatant, une histoire + l'histoire et du décalage!

"L'art français de la guerre"  d'Alexis Jenni

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire