vendredi 30 septembre 2011

Mes lectures à chaud ...

En ce moment je lis en plus de "l'Art Français de la Guerre",

"Noir" de Pastoureau qui vient de sortir en livre de poche...le Noir n'est pas si triste qu'on le dit et finalement c'est le Rouge qui est le plus sulfureux, et le Diable et le Cardinal de Richelieu n'étaient-ils pas tout de pourpre vêtus?

Et puis j'attaque ce merveilleux livre de Lucien Jerphagnon sur l'histoire de la Pensée, et là j'ai eu la confirmation que les vrais génies sont ceux qui mettent de l'humour plutôt que du jargon dans leurs propos...

vendredi 23 septembre 2011

Quoi de neuf dans les médiathèques?

Voici une réponse anglo-saxonne  qui envisage la situation avec
le minimum d'humour...on aime ça!

samedi 10 septembre 2011

Bibli du Futur à la BNF (emprunt de france.fr)

La Bibliothèque nationale de France (BNF) a ouvert au public une salle de lecture du futur, unique en Europe, dotée des toutes dernières technologies d’accès à la connaissance.
Ecran mural tactile
Ecran mural tactile / Crédits: Jean-Claude Pattacini / BnF
On l’appelle « le Labo » : un espace de 120 m², installé dans le hall Est de la bibliothèque François-Mitterrand à Paris, près de la salle de lecture. Le lecteur, le chercheur ou même le simple visiteur y est accueilli par un écran mural tactile géant, qui lui propose un accès aux milliers de données des collections numériques de la BNF. Ces données sont reliées à des tablettes de lecture et à du « papier électronique », de petits écrans munis de stylets. Tous les systèmes sont interconnectés, y compris avec le site de microblogging Twitter.
Avec ce lieu expérimental, la Bibliothèque Nationale permet aux usagers de tester les modes de lecture, d’écriture et de diffusion de la connaissance du futur. Elle entend ainsi rester à la pointe de la réflexion sur les nouvelles technologies, dites "de rupture", susceptibles de se substituer très vite au livre, voire au simple ordinateur. Des ateliers et des conférences offrent par ailleurs la possibilité d’échanger sur l’évolution des nouveaux médias et relayent la réflexion de la BNF sur ces technologies de rupture.



http://labobnf.blogspot.com/

Toute une histoire

Qui n'a pas rencontré au détour des pages, le livre de trop ou plutôt le livre alibi, celui qui économise à son auteur une thérapie et qui inflige à son lecteur une détresse intellectuelle!

Quelle est cette étonnante impulsion qui pousse un être à peu près normalement cérébré à faire partager ses mots à des inconnus, qui vont alors rentrer dans son intimité?

C'est le mystère du premier roman, incroyable effronterie, et impudeur exquise!

Souvent c'est l'occasion de parler de soi, de sa courte ou longue vie, de façon directe ou camouflée, et tant pis pour le pauvre lecteur qui ne partagera pas le sel d'une histoire trop personnelle, ou simplement trop plate...

N'auriez vous pas un de ces actes scriptologgorhiques à dénoncer?



Pour se soigner  le livre du jour: je viens de le commencer ca semble épatant, une histoire + l'histoire et du décalage!

"L'art français de la guerre"  d'Alexis Jenni