mercredi 26 décembre 2012

Stratégie de la Rupture 2 la P.N.L


PNL



    • Présupposés de la PNL

      • La carte n'est pas le territoire.
      • Chaque personne est unique et différente.
      • On ne peut pas ne pas communiquer.
      • Le sens de la communication est dans la réponse qu'on obtient.
      • Tout comportement, à son origine, détient une intention positive pour celui qui agit.
      • Nous avons des comportements, nous ne sommes pas nos comportements.
      • Plus une personne dispose de choix, plus elle se met en état de réussir.
      • Chaque personne dispose de toutes les ressources pour réussir.
      • Il n'y a pas d'échec, seulement du feed-back.
  • Le corps et l'esprit font partie d'un même système cybernétique.



    Qu'est ce que la Programmation Neuro-Linguistique ?

    La Programmation Neuro-Linguistique (PNL) est une discipline qui s'inscrit dans le champ des sciences humaines. 

    Son objet est d'appréhender comment un être humain construit sa propre expérience du monde, des autres et de lui - même et comment il peut la transformer à partir de l'étude des comportements, du fonctionnement mental et des réactions émotionnelles. Ceci, dans le but de permettre à chacun de se réaliser et de s'épanouir dans sa vie personnelle et professionnelle.
    "Programmation", parce que nous mettons en place tout au long de notre vie, consciemment ou inconsciemment, des programmes, c'est-à-dire des façons de penser, de ressentir, de nous comporter, que nous employons dans notre quotidien (apprentissages, automatismes, habitudes). 
    "Neuro", parce que ces programmes sont codés et inscrits dans nos circuits neuronaux. 
    "Linguistique", parce que c'est le langage verbal et non verbal qui les structure et qui reflète notre vécu intérieur. 

    La PNL recouvre un ensemble de techniques génératives simples, efficaces et élégantes, applicables dans les domaines de la communication, de l'apprentissage et du changement personnel. 
    Elle constitue ainsi, parmi d'autres, un modèle du psychisme humain. 
    Ce modèle s'appuie, entre autres, sur l'hypothèse que la manière dont nous communiquons avec nous même et avec les autres détermine pour une large part ce que nous faisons de notre vie. 
    Cette vision de l'être humain est issue des différentes approches qui constituent des bases philosophiques, scientifiques et conceptuelles de la PNL. 

    Les champs d'application de la PNL sont nombreux et vont du développement personnel à la relation d'aide en passant par le management, la négociation, la médiation, le coaching, la santé, le sport, la pédagogie, les apprentissages de toute nature. 

    En tant qu'ensemble de techniques, touchant la personne elle-même, la PNL peut faire l'objet d'utilisations bienveillantes comme d'utilisations malveillantes. C'est entre autres raisons, pour limiter les dérives de certains utilisateurs mal formés ou mal intentionnés que le mouvement NLPNL s'est créé en France. Sa finalité est de promouvoir une qualité et une éthique dans l'enseignement et l' utilisation de la PNL qui se doivent de respecter la dignité, l'intégrité et l'autonomie de chacun.
 Pour une explication détaillée, voici l'article sur la PNL écrit par Alain Thiry dans Wikipedia

La programmation neuro-linguistique (acronyme français : « PNL », « NLP » en anglais ; parfois avec des majusculesNote 1) est un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie fondées sur une démarche pragmatique de modélisation, en ce qui concerne la communication et le changement. Elle a été élaborée par Richard Bandler et John Grinder dans les années 1970, aux États-Unis.
Lorsque le psychologue, alors étudiant, Richard Bandler et le linguiste John Grinder, en 1976, inventent le terme de « PNL », leur démarche s'inscrit uniquement dans le domaine de la psychothérapie, en s’inspirant du travail d'autres psychothérapeutes, dont Fritz PerlsMilton Erickson et Virginia Satir. Autour de 1980, ces concepteurs s'intéressent à d'autres domaines comme ceux de la créativité, du sport, du management, de la pédagogie, et de la communication. Si les premiers modèles décrits en PNL sont linguistiques, ils sont suivis par d'autres outils permettant de repérer et de changer les représentations mentales sensorielles d'un sujet. Le modèle des niveaux logiques de Robert Dilts offre par la suite une analyse plus globale des problèmes et une organisation coordonnées de toutes les techniques PNL. Une troisième génération de développements tend à émerger et correspond aux changements dans des groupes humains.
Démarche se pensant comme pragmatique, c'est-à-dire orientée vers l'expérience, la PNL se caractérise par la modélisation des gens de talent, c'est-à-dire par le repérage, la description et l'imitation des pratiques et comportements à succès, puis par leur transmission. À ces premiers modèles, s'ajoutent des protocoles observés chez d'autres thérapeutes. La PNL se fonde également sur des présupposés et un ensemble de techniques permettant de décrire et d'agir sur la subjectivité.
La PNL vise à améliorer la communication entre individus, à s’améliorer personnellement et tend à devenir une psychothérapie intégrative, c'est-à-dire qui cherche à intégrer de manière pratique les apports des différentes théories. La Psychothérapie Neuro-Linguistique (PNLt) rapproche pratique thérapeutique et acquis de la PNL. Cette dernière peut être employée au sein de cadres divers, aussi bien personnel qu'en entreprise, dans le marketing, la vente, la pédagogie, la performance sportiveou encore la séduction.
La PNL est l'objet de nombreuses critiques, qui lui reprochent tour à tour son manque de validation thérapeutique, ses références à des théories dépassées, sa tendance à permettre la manipulation des esprits, et enfin son usage dans les dérives sectaires, si bien qu'elle est considérée dans de nombreux domaines universitaires comme une pseudo-science.
La PNL s'acquiert par des formations dédiées, encadrées le plus souvent par un code de déontologie et une éthique professionnelle spécifique. Elle inspire enfin le cinéma comme la littérature.






Voilà entre le discours de l'Institut de formation en P.N.L, la fédération NLPNL et le recadrage fait par la notice WIKIPEDIA, vous pouvez avoir un avis un peu plus large.


A mon sens, j'en retire certains éléments qui m'intéresse dans le cas du concept de rupture créative qui m'intéresse:


  • Pour mieux communiquer, il faut comprendre le fonctionnement particulier des gens qui nous entourent pour leur présenter nos projets avec davantage de chance qu'ils le comprennent.
  • Pour ce faire, il faut déterminer, et analyser leur mode de fonctionnement principal.


Voilà ce sont les seuls éléments qui m'intéressent, et le reste je le laisse à ceux qui croient en la P.N.L comme une solution à un ensemble de problèmes qui dépassent le cadre du travail...

Voici une technique parmi d'autres...l'ancrage!





Comprenez bien que je ne suis pas là pour servir la soupe à la communauté des psy branchés sur les techniques new-age, non, simplement je suis comme eux, je me sers de ce qui fonctionne, sans scrupules ni a priori...il faut avancer!  GB

vendredi 21 décembre 2012

Stratégie de la Rupture 1 La pensée complexe

Pour changer nos habitudes

Les fondements classiques de la connaissance ont atteint leurs limites. Les supports de la culture et de l'information ont implosés pour les uns et explosés pour d'autres. Dans ce contexte, la plupart d'entre nous ont la désagréable de maîtriser assez peu ces évolutions, pourquoi?


Nos référents, nos modes de pensée, notre méthodologie ne sont sans doute plus adaptés à cette nouvelle donne technologique et culturelle. Pourtant certaines idées, certains concepts, d'autres méthodologies se répandent depuis les années 70...Confrontons les à ces nouveaux défis!


La pensée complexe vue par Edgard Morin.

Déjà une première mise au point: la complexité n'est pas une notion négative, au contraire il s'agit d'une pensée qui relie.

 1ère idée force
Il s'agit d'un système dont l'effet rejaillit sur la cause (boucle): exemple du thermostat. 

2ème idée force
des émergences: ce sont des évènements qui échappe au système cause-effet. L'émergence est porteuse de nouveauté.

3ème idée force
la pensée dialogique: 2 logiques sont unis sans y perdre de leur particularité    exemple: l'homme est à la fois génétique et culturel. 

Cela ressemble à la dialectique qui profite de la négation, sauf que la pensée dialogique accepte de se nourrir de la négation mais aussi du désordre, et ce type de pensée  ne recherche pas une synthèse, mais plutôt un dialogue enrichissant.

4ème idée force
Elle découle des précédentes:  la boucle dialogique: je suis à la fois père et enfant,  individu et citoyen.

5ème idée force
le principe du tiers inclus: le "même" comporte en lui son propre antagonisme  et la logique classique doit accepter sa propre transgression ...on peut alors parler de "pensée ouverte" 
(cela ressemble au principe chinois du Yin et du Yang)

Pour mieux connaître Edgard Morin  ... 

samedi 8 décembre 2012

Le Chaos tranquille





Hoda Barakat est une écrivaine libanaise dont la belle écriture limpique cache une délicate  désespérance et une brutalité très correcte...

Ses héros sont pris dans une réalité qui les dépasse et les rend sereinement pathétiques. Un monde s'écroule autour d'eux, et ils essayent de rester fidèles  à leurs principes inadaptés à cette époque de mort.

Une histoire de fusillades, de meurtres mais aussi des interstices de vie dans lesquels les personnages se réfugient. Une histoire d'initiation à la vie par la guerre. Dans ce cas, un seul personnage reste  fort et romantique c'est la ville Beyrouth!



Vous pouvez donc commencer par  ce bouquin de fin du monde chic

dimanche 2 décembre 2012

Manifeste pour admettre les nouvelles cultures

Civilisation de l'image...Révolution numérique...Nos enfants ne lisent plus...Les savoirs fondamentaux ne sont plus acquis...

Autant de constats que l'environnement change à grande vitesse et que la fracture n'est pas là où nous la croyons présente.  

La société est effectivement bloquée, mais le principal blocage vient du décalage entre le glacis de la culture élitiste et figée des "décideurs" et la majorité des moins de quarante ans qui n'ont plus les mêmes référents et surtout les mêmes modes d'information et de culture.   

Plus grave est la situation du secteur éducatif qui est resté sur le schéma de l'honnête homme cultivé des lumières, et qui semble considérer avec mépris la réalité numérique et l'imagerie électronique qui a produit de nouveaux schémas de pensée et des comportements culturels plus en phase avec la technologie.

Enseignants, Bibliothécaires, médiateurs culturels de tout poil et de toute obédience, rassemblons nous pour trouver de nouvelles pistes d'éducation et de sensibilisation à la culture...le forum est ouvert!






Pour suivre les échanges, les débats, les apports des uns et des autres...suivez la rubrique "RUPTURES"

lundi 19 novembre 2012

Joël Dicker est un bon écrivain...






Pourquoi dire ca  ?







Parcequ'il vient de remporter deux prix littéraires importants accordés l'un par des vieux, l'autre par des jeunes...ce qui est unique en soi?    Non ce n'est pas pour ca!

Parcequ'il daigne répondre avec un gentil sourire de "bon garcon" à mes pathétiques questions?   Non plus!


Parceque son bouquin "la vérité sur l'affaire Harry Quebert" est bien écrit, du bon français et du style; parcequ'il y a une vraie histoire, pas forcément original, trés inspiré aussi (mais sans plagiat...je vous rassure).

Le jeune auteur accepte les références à Truman Capote, mais pas celles à John Irving (malgré le New Hampsire).


Lisez le et vous assisterez à la naissance d'un grand écrivain...c'est toujours une joie inégalable!



samedi 10 novembre 2012

Pagaille sur le Net!








Le médiathécaire va devoir aborder d'autres métiers, et notamment il va exercer une fonction de conseil sur le net.



Non seulement il va pouvoir permettre aux publics de séparer, parmi les sites, le bon grain de l'ivraie, mais sans être informaticien, il pourra donner les grandes lignes d'une recherche plus ciblée...un nouveau métier: médiateur du net!






Petit Vademecum pour faire des recherches plus précises sur Internet


Un mot clef:

lapin


Pour indiquer plusieurs mots clés

lapin/lièvre


Pour indiquer un mot clef en excluant un autre mot clef

lapin -cuisine



Opérateurs de ciblage

Site:
cherche tous les sites contenant le mot « lapin »

lapin site: 

dans le corps du texte
inurl: bug's bunny

dans l'intitulé
intitle: bug's bunny


Related: www.lapins.fr

cherche tous les sites approchant de celui ci




mardi 30 octobre 2012

La Culture 4 Synthèse des métaphores

La métaphore agricole





En forme de synthèse



Plusieurs points sont à retenir :



  • la question du temps : le projet culturel est une projection dans le temps, c’est un effort à accomplir pour atteindre un but, c’est un accomplissement (une élévation). D’où en relief la notion de patience qui doit entourer un projet culturel.
  • La notion d’effort est importante, rien ne se fait facilement, il faut travailler les graines, les terres…ce qui signifie de choisir avec soin le champ culturel sur le quel travailler et que le projet soit bien adapté au public qui est ciblé.
  • Toujours relié à ces notions, celle de racines, de travail en profondeur, de ne pas rester à la surface des choses. Un projet doit être exigeant, ambitieux, nous ne sommes pas dans l’animation, c’est un projet culturel et il doit marquer profondément.
  • Rassembler, le projet culturel doit unir et non désunir, il tend à l’universalité.






Métaphore Chimique







C’est au départ une conception propice à l’éducation et à la formation,

Puis cette formation (bildung) devient plus complexe et moins prévisible :



  • La Culture est un processus, et le projet culturel représente cette tentative de passer du singulier à l’universel.
  • Un moment où les formes artistiques provoquent un « trouble » dans notre processus de reproduction des représentations.
  • Le temps, la patience importe moins que le renversement.
  • Le pari de la germination cède le pas au principe de nouveauté



Métaphore anthropologique ou sociologique de la culture


Les grands axes à retenir:



  • Il ne s'agit plus de transformer, vous verrez que nous sommes moins dans l'action ou la transformation que dans l'observation.
  • Cette notion relève davantage de la revendication,et du respect (naissance du politiquement correct)
  • Nous ne sommes plus dans une logique d'évolution, mais nous sommes davantage dans un processus d'adaptation.


Aujourd'hui, sur le terrain dit culturel, circulent, se côtoient et parfois s'opposent des actions nommées différemment par les acteurs de la dite culture.

Se disant tournées vers le public et dans des enjeux de développement culturel, certains diront faire de la diffusion, quand d'autres parleront plutôt d'action culturelle ou d'animation.

jeudi 25 octobre 2012

La Culture 3 La métaphore sociologique

la métaphore sociologique de la culture

Il s'agit d'une posture d'échanges, d'ouverture, et de recherche de compréhension d'autres formes de culture...















L’analyse culturelle a été développée par Mary Douglas dans les années 1970.


Elle porte sur le rôle de la culture dans la fabrication de l’ordre social. Dans le contexte de l’anthropologie sociale britannique et dans la suite de Edward Evans-Pritchard, elle reprend et étend les apports de Émile Durkheim sur la formation des institutions sociales dans l’objectif de construire une démarche opératoire d’analyse et de comparaison des cultures. Elle rejette l’évolutionnisme social des premiers écrits de Émile Durkheim pour considérer de façon comparable différentes cultures. Elle rompt également avec l’approche culturaliste qui mobilise une herméneutique de la culture d’inspiration philosophique ou esthétique. Elle lui substitue une approche sociologique en considérant dans la culture les principes et les jugements qui guident et qui nourrissent les actions des individus. Elle construit une analyse dans laquelle l’organisation sociale et les principes culturels se combinent pour assurer la stabilisation et la reproduction des institutions sociales. Ce cadre sociologique lui permet d’analyser les cultures singulières, d’en expliquer les contenus cognitifs et axiologiques qu’elles revêtent dans leur correspondance avec la fabrication de l’ordre social des groupes qui les utilisent comme moyen d’échange et de communication.

Les grands axes à retenir:

  • Il ne s'agit plus de transformer, vous verrez que nous sommes moins dans l'action ou la transformation que dans l'observation.
  • Cette notion relève davantage de la revendication, et du respect (naissance du politiquement correct)
  • Nous ne sommes plus dans une logique d'évolution, mais nous sommes davantage dans un processus d'adaptation.


Aujourd'hui, sur le terrain dit culturel, circulent, se côtoient et parfois s'opposent des actions nommées différemment par les acteurs de la dite culture.

Tournés vers le public et dans des enjeux de développement culturel, certains diront faire de la diffusion, quand d'autres parleront plutôt d'action culturelle ou d'animation.





samedi 20 octobre 2012

La Culture 2 la métaphore chimique

La métaphore Chimique

















Le but de l'art, son besoin originel, c'est de produire aux regards une représentation, une conception née de l'esprit, de la manifester comme son oeuvre propre ; de même que, dans le langage, l'homme communique ses pensées et les fait comprendre à ses semblables. Seulement, dans le langage, le moyen de communication est un simple signe, à ce titre, quelque chose de purement extérieur à l'idée et d'arbitraire.
      L'art au contraire, ne doit pas simplement se servir de signes, mais donner aux idées une existence sensible qui leur corresponde. Ainsi, d'abord, l'oeuvre d'art, offerte aux sens, doit renfermer en soi un contenu. De plus, il faut qu'elle le représente de telle sorte que l'on reconnaisse que celui-ci, aussi bien que sa forme visible n'est pas seulement un objet réel de la nature, mais un produit de la représentation et de l'activité artistique de l'esprit. L'intérêt fondamental de l'art consiste en ce que ce sont les conceptions objectives et originelles, les pensées universelles de l'esprit humain qui sont offertes à nos regards.
HEGEL
Esthétique


C’est au départ une conception propice à l’éducation et à la formation,
Puis cette formation (bildung) devient plus complexe et moins prévisible :

  • La Culture est un processus, et le projet culturel représente cette tentative de passer du singulier à l’universel.
  • Un moment où les formes artistiques provoquent un « trouble » dans notre processus de reproduction des représentations.
  • Le temps, la patience importe moins que le renversement.
  • Le pari de la germination cède le pas au principe de nouveauté


La métaphore chimique est l'un des principaux fondements de l'action culturelle, mais avec une exigence particulière de qualité de l'oeuvre, et la nécessité d'une confontation des publics avec celle ci!

dimanche 14 octobre 2012

La Culture 1 La Métaphore agricole

Un mot si vaste...culture...tant de symboles qui s'y attachent: liberté, racines, patrimoine, civilisation, barbarie, élévation, pédagogie, découverte, expérience, rencontres, échanges, confrontation, débats, liens, construction...j'en passe!


Comme pour de nombreuses idées ou concepts tout commence dans l'antiquité.
Selon Hannah Arendt on en trouve l'idée dans l'expression de Cicéron "...excolere animum"  Cultiver l'esprit.

Culture comme une agriculture des âmes, et donc déjà en opposition avec la nature, assimilée à la barbarie.

En y associant le nouveau testament, on peut citer la parabole du semeur chez Marc, mais surtout chez Matthieu...les bonnes graines qui doivent être semées dans de bonnes terres...la notion de germination est alors intéressante, car elle laisse percevoir qu'en plus du choix des graines et des terres, il est possible de favoriser la germination pour enfin obtenir une bonne récolte...pour peu qu'il n'y ait pas trop de ronciers et de bonnes conditions atmosphériques.

Voici donc la première acception de la culture, la métaphore agricole. Elle est importante par la notion de temps nécessaire au travail culturel. Cette notion est toujours très présente dans le domaine de la pédagogie et dans celui de la conservation du patrimoine.  La culture comme le terrain de l'expert, du sachant, de celui qui détient la vérité. Il ya également une notion quasi mystique autour de l'élévation.



http://books.google.fr/books?id=YIQHLABsryUC&lpg=PA225&ots=piuK0kPz4I&dq=m%C3%A9taphore%20agricole%20de%20la%20culture&hl=fr&pg=PA235#v=onepage&q=m%C3%A9taphore%20agricole%20de%20la%20culture&f=false

mercredi 10 octobre 2012

Dans la famille MURAKAMI: le Plasticien



TAKASHI   MURAKAMI

voici les prolégomènes de son blog:

TakashiMurakami.com is a tribute to Takashi Murakami (b. 1963), one of the most thoughtful and thought-provoking Japanese artists of the 1990s. His work ranges from cartoony paintings to quasi-minimalist sculptures to giant inflatable balloons to performance events to factory-produced watches, T-shirts, and other products, many emblazoned with his signature character, Mr. DOB.

This site features an art gallery, a bookstore, a film library, several links of interest, and a shop.



Takashi Murakami was born in Tokyo in 1963 and received his BFA, MFA and PhD from the Tokyo National University of Fine Arts and Music. He has had recent solo shows at Marianne Boesky Gallery, New York (2003); Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris (2002); Museum of Contemporary Art, Tokyo (2001); Museum of Fine Arts, Boston (2001); and Galerie Emmanuel Perrotin, Paris (2001). [Read more...]


pour la suite:   http://www.takashimurakami.com/




Vous ne pouvez que connaître ses oeuvres qui sont "ludiques" et a priori simplistes ou naïves




samedi 6 octobre 2012

Le Sortilège MURAKAMI...

Pourquoi  peux t'on devenir "accro" à sa prose?

Il ne possède pas vraiment de style très personnel, pas de grandes phrases, pas de métaphores savantes...au contraire des images simples et surtout une excellente histoire, avec une dérive fantastique très bien dosée.

IQ84  est  le texte qui est le plus en vue, cela ne fait aucun doute,  mais je vous avoue n'avoir vraiment accroché que jusqu'au tome2...puis trop de divagations tue le rêve!


Et finalement j'aime à rester sur l'excellente impression de "Kafka sur le rivage"  

Kafka sur le rivage

jeudi 27 septembre 2012

Orchidée fixe...

Jeu de môt surréaliste?  Non, c'est le dernier opus de Serge Bramly...

Un drôle de bouquin, sorte de biographie partielle et inventée, genre de récit de voyage mais par un type non destiné à voyager!

Duchamp, un être complexe, parangon de l'intello "moderne", l'archi-créateur confronté à un petit univers fait de soleil, d'huile d'olive, et d'humanité profonde...


mardi 25 septembre 2012

Drôle de premier roman

Souvent un premier roman est intimiste, certes, mais il aborde une petite faille très "sexy" de l'auteur...un léger traumatisme de jeunesse peut servir d'ossature...un accident de la vie et c'est encore mieux!


Dans le cas de ce bouquin, rien de tout cela:  un vrai roman avec une fiction originale, un style entre poésie et récit.

Une histoire sur l'histoire des putains disparues...une épopée de la rue et du stupre à Port-au-Prince.

c'est court, c'est beau et intense...une petite épopée!


mardi 18 septembre 2012

d'après le site de l'Express qui reprend Lire

 bref on s'y perd mais le bouquin est bon!

 "Viviane Elisabeth Fauville", 42 ans, vient d'assassiner son thérapeute à l'aide d'un couteau. Le premier roman de Julia Deck, littéraire, cinématographique et entêtant, réserve bien des surprises et promet un bel avenir à son auteur.

 http://www.leseditionsdeminuit.fr/images/3/9782707322401.jpg

Une quarantenaire assassine son psychothérapeute

Par , publié le

Les éditions de Minuit publient peu de premiers romans, et toujours à bon escient. On se souvient ces dernières années des débuts d'Anne Godard avec L'Inconsolable, de ceux de Bertrand de la Peine avec Les Hémisphères de Magdebourg. La dernière recrue en date de la maison de la rue Bernard-Palissy se nomme Julia Deck. Un jour de novembre, la narratrice de son brillant coup d'essai se trouve dans un appartement rempli de cartons où elle vient d'emménager. La voici assise sur un rocking-chair, puis en train de préparer une omelette. En compagnie d'un bébé de douze semaines de sexe féminin, son premier enfant. Viviane Elisabeth Fauville, épouse Hermant, 42 ans, s'est séparée il y a peu de son mari, ingénieur des Ponts et Chaussées qui avait besoin d'air. Un homme qui l'a "si mal aimée", qu'elle a "tellement désiré" et qui l'a "tellement déçue".
Viviane Elisabeth Fauville dit "vous", parfois "je" et aussi "tu". Elle est responsable de la communication des Bétons Biron dont les locaux occupent un immeuble de huit étages près des Champs-Elysées. Depuis trois ans, elle consulte un psy le mercredi à dix heures et le vendredi à midi. Le docteur Jacques Sergent affirme que "les symptômes ne sont que les symptômes", qu'il faut "remonter à la source". Le petit homme, à l'entendre, ne voit en elle qu'une "bourgeoise, une pâle carriériste, une névrosée de base qu'on domestique à coups de pilules blanches ou bleues".
Le thérapeute, elle vient de mettre un terme à sa carrière en le tuant à l'aide d'un couteau, "de marque Henckels Zwilling, gamme Twin Profection, modèle Santoku", qu'elle avait eu en cadeau de mariage. De quoi l'amener à répondre aux questions de l'inspecteur Philippot et du commissaire Bertrand. Mais plus que celui de la coupable, la dame semble avoir envie de tenir le rôle de l'enquêtrice... Née en 1974 à Paris, Julia Deck impressionne d'entrée de jeu avec le portrait d'une femme multiple, complexe, qui perd pied et cherche à se raccrocher à la réalité. Une Viviane Elisabeth Fauville capable de mentir, de se faire passer pour une infirmière, ou d'en venir aux mains. Il faut la suivre dans les rues de Paris, à travers un roman littéraire, cinématographique et entêtant qui réserve bien des surprises et promet un bel avenir à son auteur. 

Personnellement c'est d'abord le sujet qui m'a attiré, je le confesse...puis j'ai été "capté" par l'histoire et par un style tout à fait existant et efficace...une bonne découverte!  votre serviteur

mardi 11 septembre 2012

Leçon sur la langue française 3


Le plus grand des poètes....

rubrique copiée sur le site de la faculté des lettres de Lyon

Clément Marot (1496-1544)


Poète français protégé de François Ier et de sa soeur, il représente le premier humanisme français. Il publia en 1543 des Psaumes traduits en français, ce qui au regard de la religion catholique médiévale constituait une hérésie.
Certains critiques subtils (Luc van Brabant, Karine Berriot) ont vu dans les poèmes de Marot les traces d'un amour de celui-ci pour Louise. Il nomme dans plusieurs poèmes une « Bella Rubella », alors que Baïf avait surnommé Louise « La Belle Rebelle ». De plus divers jeux anagrammatiques en divers endroits de l'oeuvre de Marot (qui n'en était pas avare) semblent désigner Louise. Les mêmes voient dans un poème biographique des Ezcriz de divers poètes, sans doute écrit par Guillaume Aubert, des allusions à ce sentiment : le « vieil [Poëte] Rommain » serait Marot (dont le nom rappelle par métathèse celui de Roma et, par homonymie, celui de Virgile, Publius Vergilius Maro, ce jeu de mots était courant à l'époque) ; le lieu de la mort, les « Iberiens champs » aurait une simple valeur symbolique.
Marot
Dessin de Nicolas
d'après le tableau de G. Moroni
Le Beau Tetin (blason)
A ceulx, qui apres l'epigramme
du Beau Tetin en firent d'autres
Textes liminaires de l'Adolescence clémentine
(édition Dolet de 1538)
 

CARMEN
AD LECTOREM
Saepe quod inspersis nugis foedeverat ausus
 Quorundam, ut sunt haec candida secla parum :
En tibi nunc, Lector, patria fornace recoctum,
 Spectandumque, novo lumine, prodit opus.
Hic nihil est, quod non sic elimaverit Autor,
 Ut metuat Momi judicis ora nihil.
Bourbon, dit Borbonius, poète lyonnais
 
L'épigramme precedant
a esté translaté en françoys,
en ceste manière : par LA BELLE RUBELLA.
Ce livre cy souvent avoit esté
jusqu'à present (telle en est la coustume)
Par meschantz gens corrompu et gasté :
Dont l'a fallu rapporter sur l'anclume.
Or maintenant est il (amy lecteur)
Si bien remys en ordre, et tellement
Renouvellé, mesmes par son Autheur,
Que de Momus ne crainct le jugement.
 Vive recte, et gaude.
 
A ANNE, POUR LIRE SES ÉPIGRAMMES
Anne, ma soeur, sur ces miens Épigrammes
Jette tes yeulx doulcement regardant ;
Et en lisant, si d'amour tu t'enflammes,
A tout le moins ne mesprise les flammes
Qui pour l'amour luysent ici dedans.

Clément Marot
Karine Berriot fait valoir que Louise Labé avait été surnommée par Baïf « La Belle Rebelle », ce qui évoque le surnom de la traductrice du premier texte, la belle Rubella. Dans ce nom elle déchiffre deux anagrammes, « Labé, elle lebrûla » et/ou « La belle le brûla ».
Le même auteur entend à la fin du dernier vers « Louise ici dedans ». Ce poème constituerait donc une dédicace à Louise, au-delà et au travers de l'hégérie apparente, Anne. Cette hypothèse est soutenue par le fait que le titre indique que la lecture du recueil doit se faire selon une méthode particulière.
Epigramme
Estreines, à dame Louïze Labé

Louïze est tant gracieuse et tant belle,
Louïze à tout est tant bien avenante,
Louïze ha l'oeil de si vive etincelle,
Louïze ha face au corps tant convenante,
De si beau port, si belle et si luisante,
Louïze ha voix que la musique avoue,
Louïze ha main qui tant bien au lut joue,
Louïze ha tant ce qu'en toutes on prise,
Que je ne puis que Louïze ne loue,
Et si ne puis assez louer Louïze.
in Escriz de divers poètes a la louenge de Louize Labé Lionnoize,
attribué à Clément Marot
Epigramme
A D. L. L.

Ton lut hersoir encor se resentoit
De ta main douce, et gozier gracieus,
Et sous mes doits sans leur aide chantoit :
Quand un demon, ou sur moy envieus,
Ou de mon bien se feingnant soucieus,
Me dit : c'est trop sur un lut pris plaisir.
N'aperçois tu un furieus desir
Cherchant autour de toy une cordelle,
Pour de ton coeur la dame au lut saisir ?
Et, ce disant, rompit ma chanterelle.
in Escriz de divers poètes a la louenge de Louize Labé Lionnoize,
attribué à Clément Marot
A DEUX JEUNES HOMMES QUI ESCRIVOYENT
A SA LOUENGE

Adolescens qui la peine avez prise
De m'enrichir de los non merité,
Pour en louant dire bien verité,
Laissez moy là, et louez moy Loyse.
C'est le doux feu dont ma Muse est esprise,
C'est de mes vers le droit but limité ;
Haulsez la doncq en toute extremité,
Car bien prisé me sens quand on la prise.
Et n'enquerez de quoy louer la faut :
Rien qu'amytié en elle ne deffault ;
J'y ay trouvé amytié à redire.
Mais au surplus escrivez hardiment
Ce que vouldrez : faillir auculnement
Vous ne sçauriez, sinon de trop peu dire.
Clément Marot, sonnet publié en 1541, avec l'Histoire de Léandre et de Héro
Les deux jeunes hommes en question pourraient être Antoine du Moulin et Claude Galland.

mercredi 5 septembre 2012

Fiche Histoire du numérique 1




Au début  des temps...


Petite polémique sur la création de la photographie numérique:  en remerciant le journal du geek 

 serait ce Apple?

http://www.journaldugeek.com/2012/01/23/apple-co-inventeur-de-la-photographie-numerique/

ou Kodak?

http://www.zone-numerique.com/news_8864_l_inventeur_du_premier_appareil_photo_numerique_decore_par_obama.htm


pour d'autres encore, ce sont les ingénieurs de Sony...vous pouvez enquêter...

et  donnez moi vos commentaires, je voudrais obtenir des certitudes à ce sujet!

samedi 1 septembre 2012

La BD numérique ... l'OUBAPO et Cie

L'Oubapo est à la BD  ce que l'Oulipo est à la littérature... Clair, non?







Réunion de l'OUBAPO




Ouvroir de Bande Dessinée Potentielle

Stanislas Barthélémy, Denis Bourdaud, Philippe Coudray, Emmanuel Guibert, Matt Konture, Axel Renaux, Vincent Sardon, Joann Sfar, Tanitoc, Jean-Michel Thiriet, les suisses Ibn Al Rabin, Alex Baladi, Andréas Kündig, l'espagnol Sergio Garcia. Un ouvroir américain existe également, piloté par Matt Madden.

tous ces gars ont travaillé sur l'ouvroir...ils ont accepté de respecter de nombreuses contraintes (voir sur wiki: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ouvroir_de_bande_dessin%C3%A9e_potentielle )

l'auto-soumission à des contraintes est assez fréquente en art, mais celles ci sont vraiment drastiques. Pourquoi des artistes se mettent-ils à respecter des contraintes?   C'est souvent par défi, et paradoxalement ils éprouvent plus de liberté dans ce cadre a priori rigide.

Ici, ce cadre est lié à la Pataphysique. Le principe de base de la pataphysique est la connaissance intime de l'absurdité existentielle, le parallèle à cette connaissance est le respect rigoureux d'un ensemble de règles qui donne un sens relatif à nos si absurdes mouvements terrestres: le leitmotiv de la pataphysique est "faire comme si"!
... ma présence sur terre est un pur hasard, partant de là, je suis alors libre de créer autour de moi le monde qui me plaît, ou de respecter ce qui me plaît...

Venons en à l'Oubapo: les jeunes pataphysiciens ne sont plus aussi "littéraires" que Raymond Quenaud, Alfred Jarry, Francesco Arrabal ou Georges Perec, ce sont les enfants de la BD, du manga, et de plus en plus de l'image à la sauce numérique. L'Oubapo est leur terrain de jeu, la BD numérique est leur moyen d'expression.

Voila le site de l'Oubapo:   http://www.oubapo.fr.st/

Un exemple d'exercice oubapesque: la réduction de l'album d'Hergé "les cigares du pharaon" en une planche par Gilles Ciment



mercredi 29 août 2012

Médiathèque: Un nouveau lieu, générateur de Start-ups?







Qu'est ce qu'un nouveau lieu culturel?

- Il faut un accès facile, avoir envie de rentrer, trouver des activités à la fois connues (nouvelles technologies) mais nouvelles aussi dans leur présentation et leur approche:   ce nouveau lieu doit proposer des activités de type "expérimentations".


- ne rien planifier: ce lieu peut offrir à certains un espace de travail tout en laissant la possibilité d'un glissement vers le ludique ou le formateur...sa géographie doit être adapté à ces possibles, et permettre une vue sur ces différents secteurs.

- la base des activités présentes c'est l'échange:  un ingénieur finit un rapport, mais il aide un étudiant à terminer un jeu.  Un lycéen écrit un exposé en écoutant des reportages qui complètent son sujet, tout en ayant un oeil sur le match de foot.

- en allant au bout de la logique, ce lieu pourrait même devenir comme le lieu de rencontres de gens créatifs, de naissance de projets, et in fine le laboratoire de futures Start-ups...

http://www.slideshare.net/RSLN/rsln-1-startup-le-grand-retour


samedi 25 août 2012

Lecons sur la langue française n°2


D'après les Leçons sur la langue française de Pierre GUYOTAT  (Ed Léo Scheer)



C'est l'un des hommes les plus importants durant le moyen-âge, prêtre, mais qui n'est pas noble ou religieux ne compte pas.  Il est surtout connu pour sa terrible histoire d'amour pour Héloïse, enfin surtout le terrible sort réservé à cet amour impossible...il fût châtré, laissé pour mort...mais heureusement il survécut.  Sa pensée influença son époque, un esprit dialectique très pertinent et socratique...Pierre Abélard est avant tout un homme, qui sait penser, mais aussi boire, être colérique et faire ripaille!

Avec Pierre Abelard, la pensée de ce haut moyen âge se structure et c'est cet homme qui va permettre ensuite à Saint Thomas d'Aquin de reconstruire une vraie philosophie qui à l'instar d'Averroès, retrouve le lien avec la pensée grecque et surtout avec Aristote. Le moyen âge n'est plus alors cette époque de superstition et de frayeur perpétuelle...la chrétienté entre dans un âge adulte et définit mieux ses dogmes et sa pensée.

Pour ouvrir sur la vie et l'oeuvre de Pierre Abelard
http://agora.qc.ca/dossiers/Pierre_Abelard


 Pour en savoir davantage sur Thomas d'Aquin
http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-thomaa.htm


Pour s'intéresser à Averroes
http://classes.bnf.fr/dossitsm/b-averro.htm

dimanche 19 août 2012

Lecons sur la langue française 1

D'après l'ouvrage de Pierre Guyotat  "Leçons sur la langue française" Ed Léo Scheer



Connaissez vous Orlando di Lasso?



Musicien, épistolaire, philosophe, Orlando Lasso, de son vrai nom  Roland de Lassus, vivait en un temps où tout ce qui était de bon goût venait d'Italie, et où toute culture ne pouvait échapper au latin.  Lassus ou Lasso est l'un de ces artistes complets qui ont "crée" la culture française, voire européenne...

Ce fut souvent avec l'appui de princes cultivés et toujours en opposition à l'église:   son époque, Charles IX, la St Barthélémy, le bûcher de Giordano Bruno...toute une époque fertile aux passions; et comment mieux exprimer les passions que par l'art, quelqu'il soit!




Un petit extrait d'une de ses oeuvres ....

Fiche: les métiers de la Culture le médiateur

Le médiateur exerce un rôle difficile en matière de culture...











Avant...c'était plus simple, on se contentait de parler de guide, de conférencier,   on était abreuvé d'histoire de l'art,  on se spécialisait sur un domaine ou un lieu très précis...et c'était parfait...en route pour la visite!


Maintenant le métier a évolué et surtout il s'est étendu à toutes les formes d'objet culturel. Le médiateur culturel a trouvé sa terre promise avec l'art contemporain.

En rejoignant ces terres instables et encore en friche, l'apprenti médiateur doit explorer de nouvelles fonctions et être capable d'inventer ou d'adapter ses dispositifs de médiation à des propositions artistiques en bourgeonnement permanent.

http://www.passeursdeculture.fr/Mediation-culturelle,1534.html

Vous comprenez alors que ce métier est en perpétuel changement, qu'il est conseillé à des personnes qui sont à l'aise sur des sentiers non balisés (cerveau gauche, s'abstenir!) et qu'il réclame une humilité permanente, ce qui techniquement signifie d'accepter et de positiver le processus d'évaluation. Ce qui n'est pas aisé dans le domaine de la culture.

Désormais ce métier évolue encore et requiert des compétences "numériques" de plus en plus vastes.
Et comme dans tous les métiers de la culture, il réclame davantage de passion que d'ambition financière!

Voici pour synthétiser ce métier, voici la fiche établie par la Gazette du Nord-Pas de Calais...

Médiateur Culturel

Définition générale 

Le médiateur culturel est chargé de faire le lien entre un public et un projet culturel, il assure la promotion et la compréhension de l'évènement au niveau de la réception par les publics.
Compétences nécessaires
Le médiateur culturel doit bénéficier d'une solide culture générale avec de grandes connaissances en arts, culture et patrimoine, il doit aussi avoir le sens du contact et être capable d'animer et de gérer le projet.

Activités

Faciliter la rencontre entre un public et une œuvre, faire émerger le sens, la compréhension et le but éventuel de cette œuvre pour le public.

Qualités

Bon relationnel. Pédagogue. Animateur. Curiosité. Capacité de gestionnaire.

Formation recommandée

À l'université, la filière CMOPC (conception et mise en œuvre de projets culturels) propose des formations en management culturel, ainsi que la filière études artistiques et culturelles jusqu'à l'IUP métiers de la culture et des Master dans le management des organisations culturelles sont également accessibles. Des écoles privées ont également développé des cursus dans le domaine culturel : EAC, IESA…
Environnements:
Le médiateur culturel peut être rattaché à un musée, une galerie d'art, une salle de spectacles, un organisme ou une municipalité. Le domaine d'activité peut être diversifié, il touche l'art plastique, l'histoire de l'art, le théâtre, le musée…
Salaire
De 1200 à 2000 euros brut/mois en début de carrière