vendredi 27 juillet 2012

Flash ou QR ...code














Je choisis le QR plutôt que le Flash...même si le Flash est français et le QR japonais...pourquoi cette trahison?

Le Flash a été voulu fermé, performant mais pécuniaire...le QR est dans l'esprit ouvert d'internet, il est libre d'accès et offre gratuitement beaucoup plus de possibilités...donc, je suis QR, sans hésitation!

Le principe est simple, dans les 2 cas c'est un code à barre, avec plus d'informations.

Pourquoi y penser pour servir la Culture?   Tout d'abord c'est une source d'informations, et la culture a besoin de ce référencement. Ensuite ce n'est pas très onéreux...et la culture n'est pas riche. Enfin c'est le moyen de répondre d'une façon idoine aux exigences des jeunes et des vieux "geeks".

Dans la pratique, ce n'est pas très difficile à mettre en place: il faut le logiciel gratuit de création de QR code,
un dispositif de lecture de code (téléphone intelligent ou tablette), et puis le contenu à définir (images, textes, videos, etc.).

mais tout l'avantage à en retirer est bien expliqué dans ce PDF canadien proposé par l'Association of Nova Scotia Museums     http://www.pro.rcip-chin.gc.ca/media/pro/carrefour-du-savoir-knowledge-exchange/ansm_qr/codes_qr-qr_codes-fra.pdf












à suivre

dimanche 22 juillet 2012

Le jeu vidéo au service des bibliothèques en Finlande

 

 

 

 

 

Article trouvé sur le site "l'arrache page..."

Taupes et océrisation


Les bibliothèques des pays scandinaves sont souvent citées en exemple pour leur inventivité. La dernière innovation de la bibliothèque nationale finlandaise le prouve encore une fois...
Publié le mercredi 22 juin 2011, par Benjamin


A première vue, numérisation et océrisation ...(explications au  http://www.guichetdusavoir.org/viewtopic.php?t=29153)

Cela n’a pas empêché la Bibliothèque Nationale de Finlande (BNF) de développer un jeu vidéo dans le cadre de sa grande entreprise de numérisation de documents finlandais à caractère historique. Partant du constat que l’océrisation n’offre pas un résultat parfait et qu’il est absolument nécessaire de faire vérifier les textes numérisés par des êtres humains, la BNF a trouvé une solution inventive pour motiver les bonnes volontés.
Le jeu vidéo permet d’instaurer une division du travail « ludique » et gratuite. Le programme Digitalkoot (ce qui veut dire grosso modo volontaires numériques), conçu par une start-up finlandaise Microtask, comporte deux jeux différents mettant tous les deux en scène des taupes : dans le premier (Mole Hunt), deux mots sont présentés au joueur qui doit déterminer le plus rapidement possible s’ils sont identiques. Cela permet de déceler des erreurs dans les textes numérisés. Dans le second (Mole Bridge), les joueurs doivent écrire correctement le mot qui s’affiche à l’écran afin d’aider des taupes à traverser. [1]

...ajouts personnels: ce choix est intéressant non seulement pour un aspect interactif très "mode" mais surtout pour le bénéfice que tout le monde en retire.  Joindre le ludique est toujours une option intéressante, mais encore faut il qu'il y ait un véritable contenu et une réflexion qui se développe à partir de l'expérience proposée.

lundi 16 juillet 2012

A quoi sert une bibliothèque ???











Tout d'abord l'espoir peut venir d'une "éloge de la lenteur"  ou la bibliothèque est le temple de la tranquillité et de la concentration loin des perturbations et de la frénésie du monde "geek"...  http://blogs.iutlaroche.univ-nantes.fr/olivier-ertzscheid/2011/10/31/a-quoi-sert-une-bibliotheque/

Quelques pistes expertes sont ouvertes dans "Livres Hebdo" à la machette ... la dernière piste parle d'une explosion des missions!
http://www.livreshebdo.fr/weblog/chronique-d-une-evolution-esperee-19/154.aspx

Au milieu de la tourmente, heureusement l'Enssib (et ses futurs jeunes-vieux conservateurs) a lu dans l'avenir et nos jeunes formatés drogués par leur foi, croient savoir que la solution est dans ...le livre-papier!!!
http://bbf.enssib.fr/consulter/bbf-2012-03-0015-002.pdf

Courage, amis de la lecture, à l'avenir, il faudra choisr son camp: soit être un peu plus créatif, soit être un décroissant réactionnaire assumé comme Yann MOIX... http://laregledujeu.org/moix/2012/01/24/631/mort-et-vie-des-bibliotheques/

mercredi 11 juillet 2012

Qui a le bonheur de ne pas encore connaître Caryl Férey...

...et ainsi d'avoir à le découvrir Soyez donc benoitement chronologique et abordez le par sa saga maorie.


 Caryl Férey c'est un curieux mélange de polar et d'ethnologie. Un dosage très intelligent, avec des entrées très diverses et un souci d'exactitude sur la culture abordée...c'est une oeuvre trés originale et attachante...un écrivain très prometteur!

http://www.etonnants-voyageurs.com/spip.php?article2446

vendredi 6 juillet 2012

Une sainte lecture et de la belle architecture...

Relisez, ou lisez sans attendre "les Pierres sauvages"  de Fernand Pouillon

 

Ce livre est la relation de la construction de l'Abbaye du Thoronet...le récit de cette histoire est poignant, mais son originalité est de traiter de l'acte de construire comme un acte de foi, certes, mais surtout un acte créatif avec l'environnement, les matériaux. Les volumes et les masses lui apparaissent, comme à un démiurge, comme à un...architecte.  Style précis, mots enflammés, Pouillon semble être contaminé par cette mission divine de construire.