mardi 30 octobre 2012

La Culture 4 Synthèse des métaphores

La métaphore agricole





En forme de synthèse



Plusieurs points sont à retenir :



  • la question du temps : le projet culturel est une projection dans le temps, c’est un effort à accomplir pour atteindre un but, c’est un accomplissement (une élévation). D’où en relief la notion de patience qui doit entourer un projet culturel.
  • La notion d’effort est importante, rien ne se fait facilement, il faut travailler les graines, les terres…ce qui signifie de choisir avec soin le champ culturel sur le quel travailler et que le projet soit bien adapté au public qui est ciblé.
  • Toujours relié à ces notions, celle de racines, de travail en profondeur, de ne pas rester à la surface des choses. Un projet doit être exigeant, ambitieux, nous ne sommes pas dans l’animation, c’est un projet culturel et il doit marquer profondément.
  • Rassembler, le projet culturel doit unir et non désunir, il tend à l’universalité.






Métaphore Chimique







C’est au départ une conception propice à l’éducation et à la formation,

Puis cette formation (bildung) devient plus complexe et moins prévisible :



  • La Culture est un processus, et le projet culturel représente cette tentative de passer du singulier à l’universel.
  • Un moment où les formes artistiques provoquent un « trouble » dans notre processus de reproduction des représentations.
  • Le temps, la patience importe moins que le renversement.
  • Le pari de la germination cède le pas au principe de nouveauté



Métaphore anthropologique ou sociologique de la culture


Les grands axes à retenir:



  • Il ne s'agit plus de transformer, vous verrez que nous sommes moins dans l'action ou la transformation que dans l'observation.
  • Cette notion relève davantage de la revendication,et du respect (naissance du politiquement correct)
  • Nous ne sommes plus dans une logique d'évolution, mais nous sommes davantage dans un processus d'adaptation.


Aujourd'hui, sur le terrain dit culturel, circulent, se côtoient et parfois s'opposent des actions nommées différemment par les acteurs de la dite culture.

Se disant tournées vers le public et dans des enjeux de développement culturel, certains diront faire de la diffusion, quand d'autres parleront plutôt d'action culturelle ou d'animation.

jeudi 25 octobre 2012

La Culture 3 La métaphore sociologique

la métaphore sociologique de la culture

Il s'agit d'une posture d'échanges, d'ouverture, et de recherche de compréhension d'autres formes de culture...















L’analyse culturelle a été développée par Mary Douglas dans les années 1970.


Elle porte sur le rôle de la culture dans la fabrication de l’ordre social. Dans le contexte de l’anthropologie sociale britannique et dans la suite de Edward Evans-Pritchard, elle reprend et étend les apports de Émile Durkheim sur la formation des institutions sociales dans l’objectif de construire une démarche opératoire d’analyse et de comparaison des cultures. Elle rejette l’évolutionnisme social des premiers écrits de Émile Durkheim pour considérer de façon comparable différentes cultures. Elle rompt également avec l’approche culturaliste qui mobilise une herméneutique de la culture d’inspiration philosophique ou esthétique. Elle lui substitue une approche sociologique en considérant dans la culture les principes et les jugements qui guident et qui nourrissent les actions des individus. Elle construit une analyse dans laquelle l’organisation sociale et les principes culturels se combinent pour assurer la stabilisation et la reproduction des institutions sociales. Ce cadre sociologique lui permet d’analyser les cultures singulières, d’en expliquer les contenus cognitifs et axiologiques qu’elles revêtent dans leur correspondance avec la fabrication de l’ordre social des groupes qui les utilisent comme moyen d’échange et de communication.

Les grands axes à retenir:

  • Il ne s'agit plus de transformer, vous verrez que nous sommes moins dans l'action ou la transformation que dans l'observation.
  • Cette notion relève davantage de la revendication, et du respect (naissance du politiquement correct)
  • Nous ne sommes plus dans une logique d'évolution, mais nous sommes davantage dans un processus d'adaptation.


Aujourd'hui, sur le terrain dit culturel, circulent, se côtoient et parfois s'opposent des actions nommées différemment par les acteurs de la dite culture.

Tournés vers le public et dans des enjeux de développement culturel, certains diront faire de la diffusion, quand d'autres parleront plutôt d'action culturelle ou d'animation.





samedi 20 octobre 2012

La Culture 2 la métaphore chimique

La métaphore Chimique

















Le but de l'art, son besoin originel, c'est de produire aux regards une représentation, une conception née de l'esprit, de la manifester comme son oeuvre propre ; de même que, dans le langage, l'homme communique ses pensées et les fait comprendre à ses semblables. Seulement, dans le langage, le moyen de communication est un simple signe, à ce titre, quelque chose de purement extérieur à l'idée et d'arbitraire.
      L'art au contraire, ne doit pas simplement se servir de signes, mais donner aux idées une existence sensible qui leur corresponde. Ainsi, d'abord, l'oeuvre d'art, offerte aux sens, doit renfermer en soi un contenu. De plus, il faut qu'elle le représente de telle sorte que l'on reconnaisse que celui-ci, aussi bien que sa forme visible n'est pas seulement un objet réel de la nature, mais un produit de la représentation et de l'activité artistique de l'esprit. L'intérêt fondamental de l'art consiste en ce que ce sont les conceptions objectives et originelles, les pensées universelles de l'esprit humain qui sont offertes à nos regards.
HEGEL
Esthétique


C’est au départ une conception propice à l’éducation et à la formation,
Puis cette formation (bildung) devient plus complexe et moins prévisible :

  • La Culture est un processus, et le projet culturel représente cette tentative de passer du singulier à l’universel.
  • Un moment où les formes artistiques provoquent un « trouble » dans notre processus de reproduction des représentations.
  • Le temps, la patience importe moins que le renversement.
  • Le pari de la germination cède le pas au principe de nouveauté


La métaphore chimique est l'un des principaux fondements de l'action culturelle, mais avec une exigence particulière de qualité de l'oeuvre, et la nécessité d'une confontation des publics avec celle ci!

dimanche 14 octobre 2012

La Culture 1 La Métaphore agricole

Un mot si vaste...culture...tant de symboles qui s'y attachent: liberté, racines, patrimoine, civilisation, barbarie, élévation, pédagogie, découverte, expérience, rencontres, échanges, confrontation, débats, liens, construction...j'en passe!


Comme pour de nombreuses idées ou concepts tout commence dans l'antiquité.
Selon Hannah Arendt on en trouve l'idée dans l'expression de Cicéron "...excolere animum"  Cultiver l'esprit.

Culture comme une agriculture des âmes, et donc déjà en opposition avec la nature, assimilée à la barbarie.

En y associant le nouveau testament, on peut citer la parabole du semeur chez Marc, mais surtout chez Matthieu...les bonnes graines qui doivent être semées dans de bonnes terres...la notion de germination est alors intéressante, car elle laisse percevoir qu'en plus du choix des graines et des terres, il est possible de favoriser la germination pour enfin obtenir une bonne récolte...pour peu qu'il n'y ait pas trop de ronciers et de bonnes conditions atmosphériques.

Voici donc la première acception de la culture, la métaphore agricole. Elle est importante par la notion de temps nécessaire au travail culturel. Cette notion est toujours très présente dans le domaine de la pédagogie et dans celui de la conservation du patrimoine.  La culture comme le terrain de l'expert, du sachant, de celui qui détient la vérité. Il ya également une notion quasi mystique autour de l'élévation.



http://books.google.fr/books?id=YIQHLABsryUC&lpg=PA225&ots=piuK0kPz4I&dq=m%C3%A9taphore%20agricole%20de%20la%20culture&hl=fr&pg=PA235#v=onepage&q=m%C3%A9taphore%20agricole%20de%20la%20culture&f=false

mercredi 10 octobre 2012

Dans la famille MURAKAMI: le Plasticien



TAKASHI   MURAKAMI

voici les prolégomènes de son blog:

TakashiMurakami.com is a tribute to Takashi Murakami (b. 1963), one of the most thoughtful and thought-provoking Japanese artists of the 1990s. His work ranges from cartoony paintings to quasi-minimalist sculptures to giant inflatable balloons to performance events to factory-produced watches, T-shirts, and other products, many emblazoned with his signature character, Mr. DOB.

This site features an art gallery, a bookstore, a film library, several links of interest, and a shop.



Takashi Murakami was born in Tokyo in 1963 and received his BFA, MFA and PhD from the Tokyo National University of Fine Arts and Music. He has had recent solo shows at Marianne Boesky Gallery, New York (2003); Fondation Cartier pour l'art contemporain, Paris (2002); Museum of Contemporary Art, Tokyo (2001); Museum of Fine Arts, Boston (2001); and Galerie Emmanuel Perrotin, Paris (2001). [Read more...]


pour la suite:   http://www.takashimurakami.com/




Vous ne pouvez que connaître ses oeuvres qui sont "ludiques" et a priori simplistes ou naïves




samedi 6 octobre 2012

Le Sortilège MURAKAMI...

Pourquoi  peux t'on devenir "accro" à sa prose?

Il ne possède pas vraiment de style très personnel, pas de grandes phrases, pas de métaphores savantes...au contraire des images simples et surtout une excellente histoire, avec une dérive fantastique très bien dosée.

IQ84  est  le texte qui est le plus en vue, cela ne fait aucun doute,  mais je vous avoue n'avoir vraiment accroché que jusqu'au tome2...puis trop de divagations tue le rêve!


Et finalement j'aime à rester sur l'excellente impression de "Kafka sur le rivage"  

Kafka sur le rivage