dimanche 28 décembre 2014

Le bibliothécaire nouveau est il arrivé?

Pourquoi demande-t-on de plus en plus aux agents de bibliothèque de pratiquer un autre métier que celui pour lequel ils ont été formé à la base?

Je pense qu'il s'agit d'une adaptation à l'époque, à ses techniques et aux nouveaux modes d'acquisition des connaissances...et je vois surtout 3 questions qu'il faut désormais se poser.

-1ère question: est ce inéluctable?
Il est utile d'avoir une parole porteuse de sens, d'un décryptage de ces symboles infinis et complexes. Notre rôle futur est là: devenir un passeur, être structurant dans un nouveau monde si vaste et si confus!
Oui, bien sûr c'est complexe,  et bien sur il faut se former...mais n'est ce pas exaltant?
Donc, il faut se prendre en mains et aller chercher soi même vers les secteurs qui peuvent nous apporter de nouvelles compétences: la médiation culturelle, la technique des recherches sur internet.
Mais sinon, réfléchissez bien, vous avez déjà la plupart de ces compétences: donner du sens c'est déjà votre métier, il suffira de maitriser le numérique plutôt que le papier. Non, je sais que la barrière est avant tout psychologique...Yes, you can!
Si vous ne vous en sentez pas capable, passez à la question 2

- 2ème question: y-a-t-il des îlots de résistance?
Pour ce qui est des îlots de résistance, c'est plutôt vers les bibliothèques-médiathèques dépendant de l'état qu'il faudra chercher. Comme souvent, le statut étatique permet un certain recul intellectuel, mais surtout il protège du ou des publics. C'est le monde merveilleusement "éthéré" des universitaires et des chercheurs où subsisteront toujours des niches de tranquillité pour les "hallucinés de l'unique papier". Je plaisante, mais je sais par expérience que cette mentalité va exister sous des alibis divers et tous "crédibles". 

- 3ème question: comment se former?
Si vous en avez le temps et les moyens, faites peu confiance à vos collectivités et trouvez par vous même des formations dans le domaine de la médiation culturelle. Il existe en de nombreux endroits où des formations alternées et/ou par internet (CNED) vous apporteront les nourritures nécessaires. 
Je vous invite également à passer des conventions avec les établissements universitaires qui pourront vous aider à être plus performants dans le domaine numérique (écoles d'ingénieur, UFR spécialisés, etc.)

Donc, agissez et vite, pour ne pas rater cette adaptation nécessaire et enthousiasmante de vos métiers!

Voici  quelques pistes dans cette terra incognita...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire