mardi 26 août 2014

J'ai trouvé une autre pépite pataphysique...


"...si ce dé marque l'as, pensai-je, je descends violer Arlene."

Oui, je me permets de poursuivre votre information sur ces livres qui apportent une merveilleuse rupture dans un univers unicolore et sans grande saveur.  Merci à ces écrivains qui nous émeuvent  par des récits ou des situations des plus troublantes.  Lire ces livres va au delà de la simple évasion littéraire, c'est comme une gymnastique salutaire, une hygiène de l'esprit...

Le roman de Luke Rhinehart est de ceux là:  une sorte d'o.v.n.i  venu des années 70. Certes, l'écrivain est "psy", mais son récit n'est pas une thèse inspirée par Freud, non, au contraire c'est une histoire, une fable initiatrice, de celles qui restent longtemps en vous.

L'Homme-dé  est un brulot,  lancé dans une flotte bien consensuelle; aussi si les livres qui vous entourent vous paraissent d'une récurrente mièvrerie, celui ci vous sera bénéfique!



mercredi 20 août 2014

Qu'est ce qu'un livre pataphysique?

            A tous ceux qui croient, sans malice, que la pataphysique est une mode "gentillette" pleine de poussière et de nostalgie...je souhaite apporter la preuve de leur erreur si banale!

Les plus âgés ou lettrés se souviennent du père fondateur...non pas le père Ubu, mais Alfred Jary; d'autres ont pu voir l'adjectif "pataphysique" accolé aux noms de Boris Vian  et de Raymond Queneau. Quant aux plus "modernes" d'entre vous, ils seront plus enclins à retrouver Georges Perec ou Fernando Arrabal.   Et pourtant, chers oublieux ou incrédules, la Pataphysique est bien vivante et elle est devenue indispensable à une époque aussi dépourvue de sens et de valeurs.

Vous me direz, non sans pertinence, que mon propos est paradoxal, voir oxymorique. Fondamentalement, je ne pourrais pas vous donner tort:  La pataphysique est avant tout le domaine où tout est absurde et rien n'a de sens, alors, pourquoi?

Et  bien,  justement c'est la force de la pataphysique de reconnaître ce "bordel ambiant" (pour paraphraser Roland Moreno)  et une fois l'absurdité déontologique admise, de chercher à construire "à notre manière" du sens, de la beauté  et de "l'humanité".  L'art est propice au développement de cette absurdité féconde, notamment la littérature. Il y a les auteurs "pataphysiquement conscients"  et ceux qui y adhèrent sans le savoir. J'adore découvrir ceux là!

Jusqu'à présent je ne connaissais Kurt Vonnegut que de nom, mais point ses écrits. Et j'ai entendu parler d'un ouvrage qui était réédité dans une nouvelle traduction, plus percutante disait on.

Un titre étrange   est déjà un signe pataphysique  et "le petit déjeuner des champions"  en est un.
Puis l'histoire: deux types improbables dans un monde si proche et si désemparé. On reconnait l'histoire pataphysique à son aspect de "fable déjantée".  Cette fable est toujours une critique décalée de notre société, ou l'absurde vient "bousculer" le quotidien si banal et aliénant.



Bonne  lecture!                        





samedi 16 août 2014

Monter un atelier "action-éveil"... ou comment rapprocher "les Gardiens de la Galaxie" du "Roman de Renard"



Accès à la culture:   l'Atelier ACTION-EVEIL


Le cinéma est un merveilleux vecteur de pédagogie  d'autant que le film-support sera choisi avec soin!


Et pourtant parfois le choix doit faire abstraction de ses propres goûts en évitant les films trop ambitieux dans la construction formelle ou dans les dialogues.

Je m'explique: adopter un film d'auteur c'est avoir en mains un objet culturel où tous les choix sont déjà faits et indiqués par l'auteur.

a

Prenons un film d'Ingmar Bergman comme "cris et chuchotements": tout est déjà indiqué dans le film, les rapports psychologiques entre les personnages, les références possibles sont déjà sous-jacentes.
Il s'agit d'un film-bloc qui ne laisse aucune place à notre "récupération"








Plus récemment avec un film a priori onirique comme "Mulholland Drive" de David Lynch, l'ambiance et le traitement de l'image est si "particulier" qu'aucun élève, étudiant ou stagiaire ne pourra s'y identifier.  Il s'agit d'un film-monde.









Car si il y a un moment important dans la pédagogie active, c'est la phase d'identification. Si celle ci ne peut se faire, ne serait ce que quelques minutes, l'acquisition sera nettement moins consolidé.



Prenons un exemple a priori beaucoup plus anodin et qui pourtant  pourrait devenir un support pédagogique:  "Les gardiens de la galaxie"

Voila un film qui "apparemment" ne va pas casser 3 pattes à un canard (pour paraphraser ma grand mère), et pourtant quand on examine attentivement situations et personnages ce film "blockbuster" est un candidat idéal pour notre "action-éveil".

Pourquoi ce film correspond-t-il à notre recherche?
1/  Il peut être pris à plusieurs niveaux, ce qui va permettre de faire comprendre la montée en complexité,
2/  L'action du film est secondaire, les personnages sont assez "marqués" pour permettre l'identification, au moins sur l'un d'eux,
3/  Il y a à la fois des références utilisables en lien avec l'univers culturel de chacun (jeux vidéos, héroic fantasy, mais aussi mythologie et références classiques.

Le but est alors de passer de l'identification à la conceptualisation...


Exemples:

- l'anthropomorphisme  est une tradition qui remonte en France au "Roman de renard",  et plus loin dans l'antiquité aux fabulistes comme Esope qui inspirera La Fontaine.

- Le héros solitaire (au début)  qui possède un "destin"  comme Star Lord dans cette histoire là. C'est une référence à Ulysse de l'Odyssée, ou à Jason...

- La vertu de l'amitié et la force du groupe:  C'est une référence classique que nous pouvons appuyer par la référence au "4 mousquetaires" d'Alexandre Dumas".

- L'Orb, sorte de puissance absolue qui peut être mal employée: c'est la métaphore de la science mal dominée qui pourrait se retourner contre les hommes. Référence à des romans visionnaires de Huxley (meilleur des mondes)  ou d'Orwell (1984). Mais il s'agit aussi de pouvoir introduire une réflexion sur l'état de la planète.

Donc vous vous apercevez qu'en tirant les fils de ce film a priori anodin, il est possible de faire rentrer son spectateur  dans une réflexion plus complexe que la simple écoute des personnages.

A VOUS DE JOUER, CHERS COLLEGUES!


lundi 11 août 2014

Une bonne médiation-atelier sur la Photo...et sans appareil!









L'atelier que je vous propose est en deux temps:

1/  - une partie "intellect" qui permet à tous vos publics  de comprendre les différentes voies de la photographie

Cette partie de l'activité vous demande l'acquisition d'un jeu "imaginé" par l'équipe des Rencontres de la Photo d'Arles... c'est possible en ligne sur leur site:



Jeu PAUSE PHOTO PROSE

Oui ce jeu a un prix, mais pour l'avoir pratiqué à plusieurs reprises en situation de médiation j'ai pu tester son intérêt culturel et pédagogique.  Le grand intérêt c'est qu'il y a trois phases de jeu qui marquent une difficulté en progression, et cela reste très ludique.

Les photos sont bien choisies et abordent de nombreux de la photo comme reportage ou art.


2/ - Une seconde partie plus "action"   qui va permettre d'aborder les joies du bon cadrage. Pour changer cette partie là est en libre accès, grâce à un généreux site de photographie:

Voilà, vous n'avez plus qu'à avoir un PC sous la main  et y faire jouer votre public:

Jeu CADRAGE PHOTO


   Soutien à l'association... ils le méritent!


voilà de quoi bien cultiver adultes, ados, enfants ...







jeudi 7 août 2014

Une Exposition très "Cité"




Oh bien sûr un article dans le journal "le Monde" c'est chic...mais même sans cela l'exposition de Stéphane Couturier "Alger, Climat de France"  est emblématique de ces nouveaux courants de la culture.   

Stéphane Couturier est un artiste dont le matériau de base est l'architecture. Grands ensembles, villes particulières comme Chandigarh  ou encore l'Usine Toyota de Valenciennes, cet artiste s'astreint à opérer une démarche artistique voire esthétique dans un milieu réservé habituellement à la photo documentaire.  

Mais sur cette exposition à l'Hôtel des Arts de TOULON et jusqu'au 28 septembre 2014, il va plus loin...il nous invite par ses photos et ses vidéos à pénétrer au coeur de la cité. Au début voyeurs de misère et de pauvreté, nous sommes conquis puis enfin "observés" à notre tour!

Un voyage étonnant en plein coeur de Toulon.

http://vimeo.com/76593097 



dimanche 3 août 2014

Connaissez vous le Yourte-Polar?

Yourte  pour ce magnifique pays si exotique qu'est la Mongolie...pas la chinoise, non celle d'Oulan Bator, avec ses yourtes, ses steppes, ses chevaux, sa misère et l'acculturation favorisée par les anciens maîtres du pays!  Oui, celle là

Dans ce pays qui renaît à son histoire, mais où l'occident a dangereusement pénétré, un certain Ian MANOOK,  né à Meudon,  a inscris les clefs d'un polar. Dans cet environnement surprenant, son intrigue et ses héros n'ont rien à envier, au contraire, à un Michael Connoly  ou Harlen Corben...bref du beau boulot.




A dévorer sans petite cuillère ...