dimanche 23 août 2015

Qui a tué l'emmerdeur...?

Laurent Binet n'aime surtout pas la facilité  ni dans les thèmes abordés, ni dans les titres de ses bouquins!

Après le succès imprévisible et foudroyant de "HHhH"  qui ne craignait pas de venir sur le terrain des criminels de guerre, sur la trace des "Bienveillantes".  
Cette fois ci, il ne s'agit plus de suivre les pas d'Heydrich, mais de suivre les derniers pas de Roland Barthes.

Barthes fait partie de ces penseurs iconoclastes, à la marge, et dont les travaux ont souvent été critiqués par ses pairs ou par ceux qui se voulaient d'une rigueur absolue.  A l'instar d'Edgard Morin, il a pratiquement fondé ses propres voies de recherches. Ce genre de trublion intellectuel ne peut susciter que méfiance et jalousie...d'où l'idée poursuivie par l'ami Binet.
 Qui a assassiné Roland BARTHES?



dimanche 16 août 2015

"Un prix qui ne se la pète pas..."

Tous les magazines organisent leur petit prix perso...c'est chic!


Mais celui là me plaît bien...bizarre mais c'est un petit magazine, vraiment populaire, qui ne la ramène pas avec une culture bobo ou hipster maintenant, et qui s'adresse à ceux et à celles surtout qui ont besoin de vraiment découvrir des univers différents. Alors oui, je veux bien, complètement bénévolement promouvoir ce prix qui fait appel à de vrais jeunes auteurs, encore inconnus!



Grand prix littéraire Femme Actuelle 2016 : envoyez vos manuscrits

l
Participez au Grand prix du roman Femme Actuelle. Vous avez écrit un manuscrit ou vous êtes sur le point de le finir, vous souhaitez être édité(e), alors tentez votre chance. Envoyez votre manuscrit jusqu’au 31 octobre 2015 en remplissant le formulaire sur le site de la maison d’édition les Nouveaux Auteurs et votre œuvre sera peut-être sélectionnée par notre marraine Eliette Abécassis ou par notre jury pour devenir le roman de l’année 2016.

Comment participer au grand prix du roman Femme Actuelle 2016


Difficile d'être édité quand on connaît le nombre de manuscrits reçus chaque semaine par les éditeurs. Mais, la maison d'édition les Nouveaux Auteurs, a fait le pari de découvrir des talents hors des circuits habituels. Sous la présidence, pour la quatrième année, d'Eliette Abecassis, Femme Actuelle s'associe encore une fois à la découverte de nouvelles plumes en organisant le Grand prix du roman Femme Actuelle 2016.
Vous avez écrit un manuscrit et vous rêvez d’être publié(e) ? Inscrivez-vous sans hésiter. Vous avez jusqu’au 31 octobre 2015 pour envoyer ce qui deviendra peut-être un succès littéraire. Pour participer, c'est simple : rendez-vous sur le site www.lesnouveauxauteurs.com. Votre manuscrit sera évalué par un jury non professionnel composé de passionnés n’appartenant pas au monde de l’édition. Chaque ouvrage obtiendra une note d’appréciation globale (moyenne de toutes les notes obtenues) ainsi qu’une note d’appréciation littéraire, ce qui permettra d’établir des classements et une liste de finalistes.
A l'issue de ces lectures et des délibérations, quatre nouveaux auteurs seront choisis par le jury qui se réunira, sous la présidence d'Eliette Abecassis, pour élire les heureux gagants. Leurs romans seront mis en vente pour l’été 2016.
Pour vous inscrire : www.lesnouveauxauteurs.com.

jeudi 6 août 2015

Pourquoi ne pas lire un bon livre?

Enfin un sujet original qui peut vous faire voyager au travers d'une intrigue bien menée.

Bien sûr, il y a les quelques défauts d'un premier roman...mais c'est une jolie prouesse de cette jeune auteur britannique. 

Dans ce roman, vous trouverez une ambiance en apparence "très jeune fille à la perle" de Vermeer, mais aussi toute la pesanteur d'un monde bourgeois et compassé à Amsterdam, à la manière de Rembrandt. Les personnages sont bien cernés et l'intrigue se déroule comme les reflets glauques des canaux.

Bonne lecture!



Voilà, je viens de le finir, et je vous confirme que malgré quelques petites scories de débutant, c'est un vrai bon livre!

Alors, voila une expression importante à développer: qu'est ce pour moi, qu'un "vrai bon livre"?


- d'abord une histoire qui vous accroche:  ici, cela met plutôt longtemps à se mettre en place, mais alors l'accroche réside dans le contexte (je suis peu habitué à vivre dans l'Amsterdam du 17ème siècle)...et finalement l'ambiance créée est forte et elle permet de laisser l'auteur peindre à petites touches sa toile flamande. Et, une fois le paysage en place, qui n'est pas un "sfumato", l'écrivaine déploie vraiment l'histoire.


- ensuite il faut un style: celui ci est assez direct, quoique descriptif; les héros sont en action, à nous de développer la réflexion. Quelques termes historiques ou géographiques qui n'amputent pas l'ensemble. Donc il s'agit d'un style efficace, sans être très personnel.


- enfin, un roman bien mené, bien écrit doit nous amener à rêver dans des contrées peu explorées ou encore à revisiter un domaine connu, mais de façon tout à fait nouvelle.


Voila et en l'occurrence, les critères sont remplis!